Survie douce

En accord avec son environnement...

 

La forêt, la montagne, la nuit représentent pour certains des peurs ou des craintes injustifiées, uniquement motivées par la méconnaissance du milieu naturel. Loin de voir le milieu naturel comme un milieu hostile contre lequel il faudra se battre pour survivre, ces stages sont l'occasion de comprendre notre environnement et de s'en servir positivement pour, le temps d'un ou plusieurs jours, s'y sentir bien et trouver de quoi satisfaire ses besoins primaires. Trouver de l'eau et la rendre potable, faire du feu sans briquet ni allumettes, fabriquer un abri pour la nuit, apprendre le pistage (empreintes d'animaux, indices laissés, compréhension de la vie animale du milieu où l'on se trouve...), recherche de nourriture (ce qui se mange dans le milieu naturel, ce qui est toxique), préserver son hygiène (se laver, faire un petit coin discret). Pour les stages de plusieurs jours, nous dormirons dans nos cabanes, huttes ou autres abris, nous mangerons des plantes suavges que nous cuisinerons sur place, avec très peu de choses importées de notre vie de tous les jours.

Un excellent moyen de faire le vide, de se recentrer sur soi-même mais d'aller aussi vers l'autre, de réaliser les choses essentielles dans nos vies, de se sentir enfin en harmonie avec la nature et pas en combat permanent, de savoir écouter et comprendre les bruits de la forêt, sentir l'invisible (le passage d'une biche ou d'un renard), observer le milieu naturel et s'y repérer grâce aux végétaux mais aussi grâce au soleil, retrouver son chemin intelligemment....

  survie15.jpg

Hutte ronde très solide en chêne rouge d'Amérique recouvert de fougères sèches (première couche).

survie11.jpg survie10.jpg survie18.jpg survie17.jpg

survie13.jpg survie19.jpg

1 et 2. Couchage à 2 appentis - 3 et 4 - siège surlélevé en clématite - 
5. Hutte de loin - 6. Le feu, source de vie.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×