Berdalade - 7 Juillet 2015

Berdalade, crêtes, pics et lacs...

Belle boucle assez exigeante physiquement car de bonnes portions hors sentier, un sens de l'orientation et du meilleur cheminement en montagne nécessaires...

Départ du joli village d'Ens 8 h 30, il fait déjà chaud ! Montée au Lac de Coume (qui ne porte que le nom puisque désormais bouché par les ajoncs...), longue et pénible montée (très chaud), quelques vaches et chevaux me dévisagent ! Col de Laubère 10 h (2179 m) et enfn du vent qui me rafraîchit un peu. Ce vent ne me quittera plus sur la grande crête de Hitte Monte, parfois même un peu trop en rafales... Sente quasi inexistante. Quelques petits passages aériens mais pas durs et facilement évitables. Le Pic de Bassia Sailla par contre est un peu plus coriace et il faut se taper les éboulis sur sa droite avant de l'atteindre en rattrappant le fil de la crête et revenir sur la gauche. Pourtant prometteur depuis le bas, il ne présente finalement que peu d'intérêt, puisqu'étant sur le plat de la crête et manque donc de profondeur. La dernière grimpette au Berdalade vaut par contre le détour, magnifique panorama, sur toutes les vallées profondes le bordant notamment. Lustou en seigneur des lieux en face. Le beau calcaire blanc des 2 cairns sommitaux offre une vue superbe sur les lacs de Consaterre. Il n'est que 11 h 30 alors je poursuis la crête qui est splendide mais qui se prolonge par d'imposantes falaises et couloirs croûlants. Du coup, je plonge dans l'immense et large "toboggan" herbeux à à droite, en azimut vers les lacs de Consaterre (où j'espère pouvoir pique-niquer). Ca a l'air de passer jusqu'en bas, mais il reste cependant un point d'interrogation sur la toute fin : herbe ou barre rocheuse ? Bref, je verrai bien. Je m'engage dans la descente et s'il faut, je remonterai (pourvu que non quand même !). De raides pentes d'herbes parsemées de cailloux me mènent jusqu'assez bas pour me rassurer. Ca passera, au moins par le bas des lacs à droite. Mais je tente tout de même de me rapprocher de la crête à gauche, des rochers noirs m'attirent et me laissent penser qu'il y a peut être un passage. Effectivement, une sente de brebis et isards permet de franchir sans problème le pied de la falaise et je me retrouve au lac le plus haut des Consaterre. Midi pile, c'est l'heure du casse croûte !!! Les pieds dans l'eau froide du lac du milieu, le clapotis de l'eau, le silence total, seul le vent et le cri d'alerte de quelques marmottes. Le pic de Thou est là au-dessus ainsi que le Pic de la haille, fermant ce joli cirque de leurs murailles de pierres. Ayant repris des forces, je repars en suivant enfin un bon chemin, celui des lacs de Consaterre que je connais bien. Après la petite gorge blanche, je tire à droite pour ne pas louper le sentier (balisé de points saumon) qui remonte (90 m+, zut !) au col de Laubère. De là, vu qu'il fait super chaud après le col, je décide de poursuivre la crête au Nord et profiter du vent. Premier pic à 2204 m (sans nom), redescente de 70 m (flute) avant de remonter au Pic de Pichebrou (2186 m), avec un cairn en labasses, puis descente sur la crête sauvage en dents de scie qui mène au Pic de Mont. Une jolie tour de pierre (entre Pichebrou et Cap du Mont, côté vallon de Hitte Monte) n'attend qu'une chose, c'est s'écrouler... Du Cap du Mont, je tire Nord-Ouest dans l'herbe raide pour descendre l'élégante crête qui s'offre à moi. Je trouve vite une sente et m'en réjouis. Mais, vers 1800 m, juste avant le Pic d'Urbin, le sentier vire à droite pour éviter  des barres rocheuses et plonge raide dans le vallon au-dessus du lac de La Coume. C'est épuisant (rhodos, framboisiers, myrtilles, orties...), mais malgré un sentier qui a l'air de remonter sur la crête vers 1750, je décide à contrecoeur de tirer au plus vite jusqu'au lac de la Coume ! Effectivement il re-fait super chaud, je n'aspitre qu'à une chose maintenant : trouver enfin un peu d'ombre aux premiers arbres, et me plonger au plus vite dans les jolis bassins d'eau froide d'Ens. Ce que je fais bien sûr !

Il fait 32°C à Ens ! Avec 1700 m + (environ, parce que sans arrêt montées et descentes) de dénivelée, ça suffira pour aujourd'hui. 14 h 30 au véhicule. Vite, à boire !

 

Sur la crête quelques passages un peu aériens avant le Baissia Sailla (rond) et le Berdalade (pointu). A droite, le Pic de La Haille

Mini berdalade 17

 

Le Berdalade impressionnant                    Depuis le sommet, super panorama            Le Pic d'Estos et sa bosse

Mini berdalade 18 Mini berdalade 19 Mini berdalade 20

 

Descente depuis le Berdalade                     Les lacs de Consaterre se rapprochent       Site magnifique

Mini berdalade 21 Mini berdalade 22 Mini berdalade 23

Le passage clé pour les lacs                       Les lacs de Consaterre                                          Le sommet de Pichebrou

Mini berdalade 24 Mini berdalade 25 Mini berdalade 26

 

Du Pichebrou, le Cap de Mont                  Le lac de Coume vu du Cap de Mont

Mini berdalade 27 Mini berdalade 28

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×