Tour Armengaud (Juillet 2017)

Il faut aimer l'aventure, le hors sentier, l'improvisation. Mais après tout, qui n'aime pas ça ?!

Départ du Pont du Prat (Loudenvielle).

Montée express au refuge de La Soula (1 h) dans le brouillard, puis au lac de Caillaouas (2 h), puis au magnifique lac des Isclots (toujours brouillard) et enfin lac du milieu (des Gourgs Blancs)(3 h). La lumière n'est plus loin... Je lâche le chemin bien marqué jusque là pour partir à l'aventure ! Montée (hors sentier donc) au col de Pouchergues à droite (3 h 45), sous la Pyramide éponyme.

Photo : Du col de Pouchergues, la traversée à flanc (vers les 2 résidus de névés) sous la pyramide de Pouchergues. Juste à gauche de la pointe de la pyramide, le Pic St Saud. Encore plus à gauche, le Pic Camboué.

P1260099bis

Traversée à flanc sous la Pyramide de Pouchergues (versant lac de Clarabide) en léchant la base des falaises de cette dernière ! Ambiance ! Toujours aucun cairn ! Deux petits névés à contourner par la lèvre supérieure. Puis montée dès que possible (très croulant, peu rassurant) sur la crête Sud du Pic St Saud. Pas difficile mais la question est : "est-ce que ça passe plus haut ?". Et puis ça passe... A un moment, j'ai traversé un immense couloir (qui a l'air d'aller jusqu'en bas)(voir photo ci-dessous). J'y ai vu le seul cairn de ma montée au Pic St Saud...  

Photo : En remontant la crête Sud du Pic St Saud, magnifique vue sur le lac de Clarabide et les Posets.

P1260125bis

Pic St Saud (3003 m -4 h 30). Magnifique vue des 2 versants (gourgs blancs à gauche et Pouchergues/Clarabide à droite.

Photo : Du Pic St Saud, le vallon des Gourgs blancs avec ses lacs : Caillaouas en bas, les Isclots (à peine visible), Lac du Milieu (en forme de faucon). Le sommet de la Pyramide de Pouchergues est bientôt avalé par les nuages qu imontent...

P1260133bis

En suivant maintenant la crête, il faut passer quelques pointes (fentes bien placées sur le flanc qui évitent de descendre dans les éboulis au Sud). Passage où la prudence est de mise...

Photo : Pic St Saud bien pointu depuis le passage des pointes.

P1260144bis

Photo : En montant au Pic Camboué, belle crête parcourue depuis le pic St Saud (quasi dans les nuages qui montent...)

P1260148bis

Puis crête facile jusqu'au Pic de Camboué (insignifiant car peu marqué)(3043 m - 5 h). Encore un peu de montée (large croupe) jusqu'à la Pointe Lourde Rocheblave (3140 m - 5 h 20).

Photo : De la pointe Lourde RocheBlave, Magnifique point de vue sur la Tour Armengaud et le Pic des Gourgs Blancs (juste derrière). A gauche, le col des Gourgs Blancs et le Pic Gourdon (lac glacé en vue).

P1260159bis

La tour Armengaud est maintenant à portée de mains, c'est le cas de le dire. Impressionnante, mais finalement très accessible (bon rocher, bonnes prises, cairns pour aider).

P1260163bis

Tour Armengaud (3114 m - 5 h 30). Le Pic des Gourgs Blancs est juste là, à côté. L'ayant déjà gravi, (et ayant déjà suffisamment fait de dénivelée), j'entreprends de redescendre. Après un petit casse croûte rapide, descente sur le col supérieur de Pouchergues (ou Port de Gias (2921 m -6 h).

Photo : De la Tour Armengaud (3114 m), Le Pic des Gourgs Blancs comme voisin proche.

P1260164bis

Descente jusqu'au lac de Clarabide, en tirant à la fin sur la droite.

Traversée (pas de sentier) des pentes herbeuses et éboulis des Lègnes de Pouchergues à environ 2500 m, puis remontée au col de Lègnes (2576 m - 7 h 45).

Photo : Après le lac de Clarabide, en tirant à droite on découvre les Lègnes de Pouchergues (pentes herbeuses au-dessus du lac). Le col de Pouchergues est invisible en haut à droite, le col de Lègnes (à rejoindre) est marqué d'une flèche rouge. Le col suivant est le col de Quartau.

P1260189bis

Photo : Du col de Lègnes, le lac des Isclots parait perdu. Le Pic Gourdon à droite est lui aussi bientôt pris par les nuages.

P1260212bis

Hésitation à revenir vers la droite en direction des Isclots ou de partir à vue sur le lac de Caillaouas. Mais est-ce que ça passe ? Eh bien on va le voir tout de suite... Avec un peu de flair, on descend de barres en barres, en utilisant les rampes inclinées. Je tombe finalement sur une sente de brebis, puis sur le sentier de l'aller, au-dessus de Caillaouas, vers 2250 m.

Photo : Du col de Lègnes, en descendant régulièrement vers la gauche (en direction du lac de Caillaouas sur la photo), on trouve au bout d'un moment une sente de brebis qui ramène sur le sentier principal.P1260222bis

Barrage du lac de Caillaouas (8 h 30 depuis le départ !). Au lieu de reprendre les lacets jusqu'au refuge (déjà empruntés le matin) je monte sur le balcon / corniche qui revient vers le lac de Pouchergues. A peu près à mi-parcous, un cairn très discret (8 h 45) (chemin déjà pris sinon, je ne l'aurais pas vu) me fais plonger (raide) vers La Soula. Le sentier (de plus en plus à l'abandon) rejoint à mi-parcours de descente la conduite d'eau. Après l'avoir suivie un moment, il repart vers le pied des lacets montant à Caillaouas. Refuge de La Soula (9 h 15) puis parking (10 h depuis le départ)...

Longue rando donc, et puis à bon rythme, avec beaucoup de dénivelées et de hors sentier.

Mais quel bonheur !

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×