Les fajas oubliées - Juillet 2018

Faja Escuzana et Faja del Tardiador.

Avec un copain. Départ col des tentes, Port de Boucharo rapidement atteint. Magnifique point de vue sur les Pic Otal et Tendenera.Tout droit versant espagnol (Bujaruelo), légère descente avant de trouver à gauche la sente qui mène à la Forqueta del Gabiéto. On doit chausser un moment les crampons pour passer une plaque dure. Magnifique vue depuis la forqueta, notamment sur la Fafja Escuzana et le Pic de Mondarruego, nos prochains objectifs ! Traversée un peu montante à gauche pou rejoindre les éboulis (gris d'un côté et oranges de l'autre), puis chemin évident qui permet d'accéder à l'entrée de la faja. Superbe, d'abord en descente, puis en remontée, passage sous une cascade, puis dans une grotte. A la sortie de la faja, 3 marmotons s'amusent dans les éboulis, loin du monde des hommes. Peut-être est-ce grâce à cela qu'ils n'ont pas peur de nous ? Montée au col d'Escuzana/Mondarruego, très belle vue sur la suite de notre programme et les grands sommets du coin : Gabiétous, Taillon, Casque, Mont Perdu, etc... De là, il est possible de rejoindre directement Aguas Tertas en contrebas. Et déjà la boucle aurait été assez longue... Mais je choisis de partir vers le laquet de la Punta Narronal, puis au bord du précipice vers Torla. De là démarre l'exceptionnelle faja del Tardiador (à tort appelée parfois faja Mondarruego par les espagnols. En effet cette dernière, encore moins connue et beaucoup plus compliquée à parcourir, se trouve au niveau du Tozal del Mallo, en-dessous donc de celle del tardiador ! Bref !).

De paysages fantastiques en passages d'exception, on voudrait qu'elle n'en finisse jamais, et pourtant... Elle prend fin au-dessus du Tozal del Mallo, extraordinaire vu d'en haut. Et prend pied sur le plateau vert d'Aguas Tertas. En face, au même niveau, la Faja de las Florès nous tend les bras. Ce serait vraiment tentant d'enchaîner les 3 fajas. Mais le parcours est déjà assez long, ça suffira pour aujourd'hui. Il faut penser au retour. Et puis, après avoir parcouru cette faja del Tardiador pour la première fois, j'ai peur de trouver celle de Las Florès moins jspectaculaire... D'Aguas Tertas, remontée (pénible) vers le col de Catuarta (ou de Salarons), dans des éboulis marron, heureusement très appréciée des d'isards, ce qui agrémente l'effort... Les petits suivent leurs mères de près, tétouillant un peu de leur lait riche par moments, c'est trop mignon ! On s'accorde une pause : casse croûte bien mérité au large col de Salarons (ou de Catuarta (merci la légendaire précision espagnole). Longue descente régulière jusqu'au pla de Millaris, immensité aux allures de bout du monde sous la brèche de Roland. Pour compliquer encore un peu l'itinéraire, je souhaitais passer à la grotte glacée Casterets. Montée rude (surtout avec ce qu'on a déjà dans les pattes) ! Belle ambiance de la voûte d'entrée. Pour rejoindre maintenant la brèche de Roland, la pente en sortie de grotte étant trop raide et le pote ayant fait une glissade pas contrôlée... je redescends prudemment jusqu'en bas avant de retrouver des passages moins exposés, entre lapiaz et névés. Remontée vers la brèche en tirant sur la gauche,  d'abord en suivant le torrent puis en remontant une croupe d'éboulis. Re-chaussage des crampons pour accéder à la brèche de Roland par une dernière pente bien redressée. Une fois à la brèche, ce n'est pas fini ! Il reste encore la descente du glacier versant français, le refuge (en travaux et donc fermé, donc même pas un coup à boire !). Puis neige encore après le col des Sarradets jusqu'à la cascade. Et interminable replat jusqu'au Port de Boucharo. 

Très belle course, mais compter, sans trainer, une dizaine d'heures de marche, une trentaine de kilomètres à parcourir, et environ 1750 m de dénivelée. Entout c'est ce qu'on a fait, avec les montées et descentes parfois imposées par la neige ! Le tout dans un terrain de haute montagne... Ca ne rigole donc pas ! Bon, on a perdu pas mal de temps à chausser et déchausser les crampons, mais quand même !

Ce sera sans doute ma plus belle course de l'année.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×