Pic de La Montagnette - 7 Novembre 2013

La ronde des lacs

Départ de l'Hospice de France pour le chemin de l'Impératrice... Ce chemin quasi horizontal a été construit spécialement pour l'impératrice Eugénie (née espagnole, mariée à Napoléon III, et du coup, mère de Louis Napoléon Bonaparte). Cette dernière, d'une "beauté soi-disant remarquable", aimait, à la grande époque du pyrénéisme et du thermalisme à Luchon (où se retrouvaient la grande bourgeoisie), se rendre dans le cirque de La Glère. C'est donc au milieu du XIXème siècle que lui fut construit ce chemin... Traversant le bois (raide) de Sajust, il rejoint donc le sauvage cirque de La Glère (toponomye de La Glère = pierraille, éboulis...). Mélèzes jaune d'or, cascades rugissantes, fraîcheur matinale et vent qui souffle déjà en font un lieu particulier. Un peu d'orientation pour trouver le discret départ pour la Montagnette. Certains sentiers sont dessinés en Z pour en faciliter la montée... Ce n'est pas le cas de celui-ci, qui part droit en azimut vers son objectif qui est de contourner la grande cascade par la gauche. On comprend mieux ce qu'est une "glère" en patois... Paraissant de prime abord plutôt infranchissable, un petit verrou permet pourtant de le contourner facilement (à éviter si verglassé car de l'eau coule). Pas de difficulté particulière donc, à part le redressement de la pente. Plus haut, le torrent a été très raviné par les crues de Juin. Sa dernière travrsée nous oblige à une brumisation glaciale au passage d'une cascade fougueuse juste avant le...

...sauvage lac de Maille. Enchâssé dans cet effondrement, il nous permet pourtant de toucher enfin le soleil. Que c'est bon sur la peau du visage ! Un ressaut plus haut et c'est la découverte du grand lac de la Montagnette, superbe. Les petites tâches de neige ici et là embellissent encore cet endroit. Les premiers laquets se sont recouverts d'une fine couche de glace, les préparant à l'hiver prochain. Le vent est puissant et la température ressentie est froide, malgré le soleil. Contournement du grand lac par la droite (c'est plus long mais au soleil), passage du déversoir. Un peu plus haut dans la pente, un rocher nous abrite le temps d'un rapide casse-croûte avant de finir la montée vers le Pic de La Montagnette. L'arrivée sur la crête du Sauvegarde (majestueux vu de là) est magique, tout s'ouvre d'un coup, avec bien sûr l'Aneto et la vallée de Bénasque, l'arrière des 3000 du luchonnais, le Val d'Aran, l'étonnante Forcanada, splendide, que j'ai visitée il y a peu...

Les rafales de vent nous pressent au sommet, retour rapide, hors sentier, entre neige, herbes et rochers sur les rives plus accueillantes des lacs de La Montagnette. Remontée (à l'ombre du Sauvegarde) au col de La Montagnette, très belle vue sur le Pic de La MIne, le Port de Vénasque et les lacs de Boum. La suite est cadeau, le large chemin nous ramène gentiment à l'Hospice de France. Des couleurs particulièrement étranges, orangées, nous accompagnent sur la fin. Très belle journée !

monta19.jpg

Devant la Forcanada aux 2 pointes...

 

monta13.jpg monta14.jpg monta15.jpg

1. Visée de la cascade - 2. Une des "Glères" du cirque... - 3. au-dessus du lac du Maille

monta16.jpg monta17.jpg monta18.jpg

4. Lac de la Montagnette - 5. Pic de La Mine au fond - 6. Froid sur les crêtes

monta20.jpg monta21.jpg monta22.jpg

7. Pintrat etc...- 8. Sauvegarde etc... - 9. Aneto etc...

 

monta24.jpg monta23.jpg

10. Montée au col de La Montagnette - 11. La Mine et le Port de Vénasque

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×