Pic de Monfaucon - Juillet 2018

Pic de Monfaucon, déjà grimpé plusieurs fois par sa voie normale, une fois aussi par le versant d'Aulon en hiver, mais jamais par sa crête Nord-Est (topo Philippe Le Queinnec) qui me tente bien.

Départ de la Hourquette d'Ancizan, lac d'Arou (45 mn), montée par les premiers zig-zags de la voie normale du Monfaucon. Mais je tire rapidement et de plus en plus à gauche pour ateindre finalement un petit collet où je sens qu'une petite cheminée de pierres me conduira sur la crête. Effectivement. Mais pas évident de voir bien loin, la pente est raide. Par où faut-il aller ? Je commence à gauche, petite sente bien raide dans les rhodos. un ou deux cairns !?. Puis plus rien, alors je tire pleine pente et trouve l'herbe plus rase, continue en azimut vers le sommet, entre herbe, petits rochers, rien de difficile, la crête et très large. Parfois un cairn est rassure. Mais pas de vrai chemin. Premier téton passé par la droite, raide mais sans problème, isards à gogo ! Puis je remonte sur la crête, il faudra passer encore 2 petits collets herbeux et 2 belles pointes. Plusieurs itinéraires sont sans doute possibles, j'ai choisi celui qui me paraissait le plus évident ! Arrivé à la dernière bearre rocheuse, qui parait inévitable et impossible à passer sans escalade, de belles roches de métamorphisme brouillent l'esprit du montagnard sur la gauche. Splendide !

Heureusement le topo indiquait la faille à droite, toute petite faille discrète comparée à la grande qu'on voit dans la falaise et qui semble pourtant presque passer. Mais je me range aux côtés de la sagesse et emprunte cette faille acrobatique qui permet d'éviter le ressaut rocheux. On contourne rapidement  ce dernier ressaut rocheux. Petit coiup d'oeil à son sommet. La crête qu'on vient de parcourir est là, sous nos pieds, satisfaction d'avoir pu la franchir en totalité ! Après je reconnais la fin de la crête. Les difficultés sont finies.. Le sommet du Monfaucon est maintenant très proche avec le passage de 2 pointes sans problème, une rouille et une noire.

Pour la redescente, je poursuis la crête jusqu'à la brèche Nord du Monfaucon (entre Monfaucon et Arbizon). Je l'ai déjà prise 2 fois il y a longtemps, une fois seul (avec un souvenir facile), et une autre plus délicat avec un couloir râclé de ses éboulis et donc beaucoup plus dur à descendre. De plus c'était avec un petit groupe. Pour cette troisième, je pourrais dire que c'était intermédiaire !!!  Couloir raide bien sûr, parfois très agréable lorsque les éboulis sont fins et que les talons s'enfaoncent bien, parfois plus délicat quand les éboulis sont grossiers ou inexistants. Bref, il faut choisir la bonne ligne de descente et y aller doucement. 

On rejoint rapidement l'embranchement avec la descente de la brèche d'Aurey, et il faut alors revenir (toujours long) jusqu'au lac d'Arou, bondé de monde à cette heure-là ! et la la hourquette d'Ancizan. 

Très belle impression pour cette crête que j'ai déjà envie de faire découvrir à des potes !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×