Punta d'Harlé - Août 2017

Un p'tit tour (ou plutôt un "grand" tour) dans les Encantats et le Parc National d'Aygues Tortes y San Maurici. Espagne - Catalogne.

Au départ du Pont de Ressec (1380 m - Vallarties) à 7 h 45, montée à pied sur la piste jusqu'au Pontet de Rius (1660 m) . Eh oui ! c'est l'été, alors on ne peut pas passer en voiture, il faut payer (5 euros pour le petit bout de piste, c'est abusé, mais bon !). Heureusement ça se fait vite (35 mn) avant d'attaquer la belle forêt qui monte au Refuge de La Restanca (2000 m - 1 h 05 depuis le parking du Pont de Ressec).

Après le joli cirque de La Restanca, belle apparition du lac de Mar (2250 m - 2 h), mais toujours aussi long à traverser (rive droite).

Photo : lac de Mar

P1260645bis

En bout de lac (2 h 30), je quitte le chemin cairné et me lance dans l'aventure des blocs. D'abord plein Sud, j'azimute doucement vers le Sud-Ouest pour remonter doucement la croupe de gauche, évitant ainsi les plus gros blocs. Je laisse les lacs de Besiberri en contrebas à droite. Les isards fuient avant de me jauger en intrus. Les 2 pointes qui ferment le petit cirque sauvage Pa de Sucre / Punta d'Harlé me guident et sont les deux seuls cairns (géants) que je verrai. Mais difficile de les râter !!!

Photo : Les 2 pointes géantes me guident (la première apparait à peine à gauche).

P1260655bis

Photo : Ambiance haute montagne dans le cirque Pa de Sucre Harlé. On devine au fond la brèche à atteindre ! La Punta d'Harlé est à sa droite.

P1260665bis

Arrivé dans le cirque, c'est très minéral, très sauvage, impressionnantes falaises, belle grimpette, en tirant sur le flanc gauche qui me parait plus facile. Effectivement, c'est la bon choix, beaucoup trop de blocs sur le reste. La montée finale à la brèche Pa de Sucre/Harlé est raide et j'hésite un instant avec une 2ème brèche qui apparait sur la gauche. Mais je choisis celle droit devant moi et... Miracle ! Un cairn me confirme que c'est le bon choix.

Photo : dans le cirque Pa de Sucre/ Harlé, le Besiberri Nord apparait dans une échancrure de la crête.

P1260676bis

Brèche Pa de Sucre / Harlé (2728 m - 3 h 15). Magnifique apparition sur les las de l'autre côté, et le soleil que je n'avais quasiment pas vu depuis le départ... Cairn.

P1260684bis

Aller-retour à la Punta d'Harlé, enchainement de cheminées plus ou moins aériennes, parfois un peu expo, mais jamais très difficiles. L'arrivée sur le sommet est marqué d'une aiguille de pierre pointée vers le ciel. Mais ce n'est pas fini, Le jeu consiste maintenant à passer aui mieux tous les blocs entassés jusqu'au cairn sommital. Petites corniches, fentes, grandes marches, bref, du plaisir et du contact granitique...

Photo : au passage d'une étroite corniche, l'ombre dessine sur le granite un homme qui escalade à mes côtés !!! C'est ce qui s'appelle une paréidolie !

P1260703bis

Le cairn terminal est enfin là, à 2885 m (4 h depuis le parking). La crête semble s'allonger jusqu'au Besiberri Nord comme un pont suspendu, les lacs de Mar de Rius sont splendides, l'Aneto est là, lui-aussi. De l'autre côté, des lacs partout également . Et le fier Montardo (vers là où je vais maintenant)...Un régal !!!

Photo : Besiberri Nord

P1260708bis

Photo : Aneto au fond, lacs de Besiberri en contrebas, lac de Mar (le grand) et lacs de Rius au bleu turquoise...

P1260709bis

Photo : lac de Mar, brèche Pa de Sucre / Harlé.

P1260710bis

Le voisin Pa de Sucre parait bien plus bas. Je redescends sagement par le même (approximativement) itinéraire jusqu'à la brèche Pa de Sucre / Harlé (4 h 35).

Je mange et bois, je l'ai bien mérité. J'avais oublié que j'avais emporté du melon. Quel bonheur en le trouvant... Tomates du jardin et jambon de Bayonne au menu !

Photo : Au-dessus de la brèche Pa de Sucre / Harlé et sous le Pa de Sucre, voici le fameux Mussol ou Pic de Mussolès (la chouette). Ca ressemble plutôt à un cheval d'échecs ou à un ours... Mais chacun y verra ce qu'il veut. Encore une paréidolie !!! Décidément !

P1260723bis

Après le plaisir du ventre, descente en longeant les parois du Pa de Sucre. Je pensais trouver un chemin à partir de là mais rien. un cairn ou deux puis pouf ! Donc je continue hors sentier.

Après le passage du Pa de Sucre, les cairns se font plus présents. Je les suis. Au pied du Tuc de Roques Nègre (2465 m - 5 h 20), on peut passer à droite ou à gauche, je choisis la gauche, de façon à profiter au maximum du magnifique bleu de l'étang de Tumeneia de Dalt (du haut).

Photo : lacs de Tumeneia (de Dalt et de Baix). La pointe noire est le Tuc de Roques Negre. Derrière les lacs, les aiguilles de Travessani.

P1260739bis

Passage à son déversoir puis à celui du Tumeneia de Baix (du bas)(2285 m - 5 h 50)... Je n'ai plus d'eau alors je recharge là ! Il n'y a pas trop de sources dans le coin et il faut bien boire ! Suivre les cairns est vraiment délassant, surtout après avoir brassé de la pierre plendant pas mal d'heures en réfléchissant à l'itinéraire le plus judicieux...

Photo : du déversoir du lac de Tumùeneia de dalt, le Pa de Sucre (joli dôme). A sa gauche la Punta d'Harlé d'où je viens, à sa droite, le Pic de Tumeneia.

P1260763bis

Bref, rapidement, trop même tellement c'est beau, j'atteins le déversoir du lac de Travessani (2275 m - 6 h 15). J'aurais pu couper et rejoindre directement l'étang des Monges, mais je voulais profiter de tous ces lacs, quitte à prendre plus de dénivelée dans les pattes... A partir de Travessani, je croise les premières personnes de la journée. Et il y en a pas mal ! surtout des espagnols, mais quelques français aussi. La plupart font la jonction des refuges Restanca et Ventosa i Calvell. Il est interdit de se baigner dans le parc, mais la quasi totalité des gens sont en maillot de bain (même pour marcher) et se baignent... Bref !

Photo : Besiberris, Harlé, Pa de Sucre et Tumeneia derrière le magnifique lac de Travessani.

P1260783bis

Je prends l'excellent chemin, bien balisé, après le déversoir, et entame ma remontée : lacs cloto de Baix, de Dalt, des Mangadès, des Monges, tous merveilleux !!! C'est vraiment l'enchantement (des Encantats bien sûr !)...

Heureux quand même d'arriver au col d'Oelhacrestada (2476 m - 7 h 15). C'est maintenant plus que de la descente, promis (je me parle à moi-même, ne vous inquiétez pas !).

25 mn plus tard, je quitte mes godillos et plongent mes pieds brûlants dans l'eau cristalline du lac du Cap deth Port (2230 m - 7 h 40). Pause sur le sable blanc, le paradis quoi !

Photo : lac du cap de Port

P1260818bis

Photo : la plage et le sable du lac du Cap du Port

P1260821bis

30 mn plus bas et je retrouve l'itinéraire de montée au niveau du lac de la Restanca et de son refuge (2000 m - 8 h 10). Forêt vite fait et malheureusement piste en plein cagnasse (30°C avec les taxis qui font de la poussière, le bonheur total !)

Photo : Le lac de la Restanca en vue.

P1260833bis

Parking du Pont de Ressec (celui du pont en plus, qui est plus bas que celui des taxis...) 1380 m -> 9 h 10 de marche (et arrêts compris) depuis le départ ce matin.

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×